LE GRAND PRIX DE LA LITTÉRATURE POSTHUME
     
       
 
Le défunt AL THANA est devenu le premier lauréat de notre GRAND PRIX DE LA LITTÉRATURE POSTHUME, d’un montant de 1.000.001 euros.

Ce prix (exonéré d’impôts) sera attribué à l’avenir, tous les 1er avril, à des auteurs trépassés, nous ayant remis personnellement leurs œuvres posthumes avant le 35 mars au cours de l’année.
 
 

Jean Benoît, Le nécrophile,

avec son précieux cadre en bois
d'une valeur de193 ko sur le web
 
 


À part la somme coquette de 1.000.001 euros, nous décernerons à nos lauréats cette superbe photo-de-la-photo de D. Bellon du célèbre objet-sculpture du surréaliste québécois Jean Benoît, Le nécrophile, 1965.
Nous l’accompagnons d’un texte inédit du mystérieux Jean Benoît, publié dans le Dictionnaire général du surréalisme : " Être ou ne pas être, là n’est plus la question. [...] Être, paraître, pour accéder au bien-être... "

Désormais, sur notre blog, intitulé LE GRAND PRIX, à la fin de chaque lunaison (29 jours, 12 heures et 44minutes) nous vous offrirons une part de gâteau AL THANA, censé être consommé sans modération.